22/06/2018 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Anne-Hélène Collin

Pour être délivré, le chlorure de sodium en solution injectable nécessite une ordonnance depuis son inscription sur la liste I des substances vénéneuses, publiée au Journal officiel du 18 mai 2018. Interrogée sur les raisons d’une telle décision, l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) répond qu’il s’agit d’une formalité réglementaire, une mise en conformité avec les Directives européennes : l'administration par voie parentérale d'un médicament doit être soumise à prescription médicale obligatoire. L’ANSM précise aussi que « la prescription obligatoire est également le plus souvent justifiée par les indications thérapeutiques des médicaments injectables. »

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Les dernières réactions

  • 23/06/2018 à 06:59
    op08
    alerter
    Ce qui sera un obstacle réglementaire à l'élargissement de la vaccination en officine sans prescription préalable.
  • 23/06/2018 à 08:19
    rab74
    alerter
    le chlorure de sodium est utilisé pour réhydrater, ou diluer d'autres produits. Ca justifie une liste 1? pour l'avoir utilisé souvent pour "retaper" des NAC dénutris, en SC ou en Iv, le risque ('qu'on lie habituellement à la liste 1) me semble un peu surestimé et devoir obtenir une ordonnance pour ce type d'usage parait excessif. les technocrates ont encore frappé! il faut lister le glucose, l'EPPI, vite, on va tous mourir!
  • 23/06/2018 à 09:00
    Margt
    alerter
    Cela permettra de faire plus attention au niveau délivrance et surtout d'éviter la confusion NACL et KCL.

  • 23/06/2018 à 12:20
    brucine
    alerter
    Ben non, puisque le chlorure de potassium peut également s'administrer par voie parentérale (comme en effet le G5, et pas seulement pour les NAC), et que c'est l'ensemble de la voie parentérale qui est visé, pas seulement le chlorure de sodium.

    Notons que, même si à la délivrance l'erreur entre chlorure de sodium iso et hyper me paraît plus crédible, les infirmiers sont censés savoir ce qu'ils injectent alors que, de mémoire, un certain nombre d'erreurs dramatiques ont été rapportées en milieu hospitalier, ne s'agissant pas d'erreurs de délivrance mais de manipulation des stocks.
  • 23/06/2018 à 16:23
    BREZHONEG
    alerter
    Quand au serum phy injectable 250ml utilisé pour nettoyer les plaies ou les escarres de la vieille dame ,car c'est lui le moins cher,sterile,remboursé et tout et tout,que prevoit la Secu comme sanctions?
  • 24/06/2018 à 09:03
    Margt
    alerter
    Le pire étant la confusion NACL et KCL rappelons le...le fait d'erreur de délivrance et de rangement et les deux à la fois...tout peut arriver au niveau erreurs....c'est donc une excellente mesure d'être de plus en plus prudent avec la voie parentérale pour tout soluté massif .On est jamais assez PRUDENT.
  • 25/06/2018 à 14:45
    anonyme
    alerter
    Pour info le glucose injectable est lui aussi listé, quel que soit le dosage (2,5%, 5%, 10% ou 30%), depuis septembre 2017 (arrêté du 30 août 2017, publié au Journal officiel du 7 septembre 2017)
    on marche sur la tête......
  • 25/06/2018 à 18:46
    Margt
    alerter
    Si ces produits sont listés ...ce n'est pas sans raison ...

    Alors Oui il faut être très attentif à la délivrance de ces solutés ...

    Le laxisme ne fait pas bon ménage avec notre profession.La législation est là ,à nous de la respecter.
  • 15/09/2018 à 11:18
    CUGI
    alerter
    CELA FAIT 10 ANS QUE JE L'achète pour le nettoyage
    des sinus, non remboursé par la SS, demain il faut que
    je paye une consultation de 26 euros pour avoir
    l'ordonnance.... on tombe sur la tête !
  • 08/10/2018 à 10:53
    Vincent
    alerter
    mon ainé à 15 ans, voilà 15 ans que j'en achète pour les lavages de nez car cela produit moins de déchets que les dosettes plastiques, que le verre est recyclable et que c'est moins cher.

    Vive l'UE ! on nous parle d'écologie, de pollution, de réchauffement climatique et l'UE agit contre tout ça au nom du sacro-saint libéralisme

    Ben oui, car il faut faire vivre les industriels (que ce soit les labos avec leurs dosettes ou Stérimar)

    Décidément, tout est fait pour nous faire devenir Europhobes, Francophobe (les lâches hommes politiques français baissent leur pantalon devant l'UE) et, malheureusement, surtout misanthropes.

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Enquête flash

Avez-vous déjà réfléchi aux services que vous alliez faire payer ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK