29/05/2018 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
dolutegravir, tivicay, triumeq, ansm, anti VIH DR

Dans une étude menée au Botswana, un risque d’anomalies de fermeture du tube neural a été mis en évidence chez des enfants nés de mères traitées avant la conception par une combinaison d’antirétroviraux contenant du dolutegravir (Tivicay, et in Triumeq).

L’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) recommande donc aux médecins, par mesure de précaution :

- de ne pas prescrire cette molécule chez une femme envisageant une grossesse ;

- de rechercher systématiquement une grossesse avant d’initier un traitement chez une femme en âge de procréer ;

- de remplacer le dolutegravir par un autre antirétroviral chez toute femme en cours de traitement au premier trimestre de la grossesse.

Au comptoir, les femmes enceintes traitées par Tivicay ou Triumeq doivent être orientées rapidement vers leur médecin, tout en poursuivant leur traitement jusqu’à la consultation.






Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Enquête flash

Avez-vous déjà réfléchi aux services que vous alliez faire payer ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK