22/02/2018 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
Que choisir, liste noire, liste médicament, médicament à éviter, dompéridone, huile essentielle, enfant, médicament enfant © D. R.

Dans son numéro de mars, Que Choisir a établi une liste des médicaments pédiatriques « inutiles » et « à éviter» dans six pathologies fréquentes : rhume, toux, fièvre, douleurs, diarrhées et reflux gastro-œsophagien (RGO) du nourrisson.

Dans le traitement du rhume, les produits pour nettoyer le nez (mouche-bébé, sérum physiologique) sont dits « utiles » tandis que les sprays antiseptiques (Desomedine, Rhinotrophyl) sont « à éviter ».

Egalement « à éviter» , les sprays décongestionnants, les associations antihistaminique-paracétamol et les huiles essentielles, et, dans la toux grasse, les fluidifiants bronchiques (Mucomyst, Bronchokod enfant et Fluimucil 2 % enfant).

Autre exemple, dans le RGO de l'enfant, le mensuel juge les pansements œsophagiens type Gaviscon « inutiles » et la dompéridone « à éviter ». Sur ce dernier point, la revue Que Choisir rejoint d'ailleurs l'avis de la Haute Autorité de santé qui avait jugé en 2015 que le service médical rendu était insuffisant chez l'enfant (efficacité non démontrée et risque d'effets indésirables cardiaques et neurologiques) conduisant au déremboursement des spécialités à base de dompéridone chez l'enfant en mars 2017.






Les dernières réactions

  • 23/02/2018 à 03:56
    Doksam
    alerter
    fallmar91@gmail.com
  • 23/02/2018 à 23:54
    Grosnaz
    alerter
    UFCJEMEMELEDETOUT !
    Qu'est-ce qu'il viennent nous casser les c*** avec des articles qui n apportent rien...
    Cest encore une manière de taper sur la profession. Et si on se penche un peu on remarque que... oh mais quel hasard... cest un médecin qui est derrière !!!
    Comment se fait il que JAMAIS il n y a un pharmacien pour parler de la pharmacie ?!?
  • 24/02/2018 à 07:15
    rab74
    alerter
    c'est comme les articles sur la minceur et noel en décembre: ça ressort de façon cyclique, avec très peu de variations...ces gens là se rémunèrent à rien"f...." sur le dos des gogos qui cotisent et achètent leur revue.
  • 24/02/2018 à 11:43
    BREZHONEG
    alerter
    Oui,ces revues ont remarqué qu'il y a des effets secondaires clairement indiqués, et donc ils sortent.... un article avec un titre accrocheur "Medicaments ,attention aux effets secondaires !!!" Dame, faut attirer de nombreux lecteurs pour que les tarifs de pub fassent rentrer le pognon.Donc, info dramatisée et autres ficelles du journalisme.
  • 24/02/2018 à 13:51
    brucine
    alerter
    Ce qui est assez inquiétant, dans ce genre d'affaire, c'est que les gens ainsi "consomment" de la santé sur les conseils d'un magazine, d'internet, du voisin, et dans le but sinon de s'opposer, au moins d'amener leur avis ainsi autorisé à ce que les médecins auront prescrit ou les pharmaciens conseillé.

    Sur le fond, les médecins ne font pas que prescrire et les pharmaciens pas que délivrer des médicaments qui seraient à la fois réputés indispensables et parfaitement inoffensifs: c'est heureux pour le business des uns et des autres, tant le système, commençant par la formation et le mode de rémunération et se terminant par la pression des "consommateurs" leur interdit finalement de faire autrement.

    Notons, puisque "les pharmaciens sont invités à parler de la pharmacie" que, en dehors de la pharmacologie pure et dure, le sort de bien des médicaments repose sur des études cliniques qui, par définition, ne sont pas conduites par des pharmaciens.

    Et que, en effet et en dehors de la question spécifique des nourrissons, je défie quiconque de me produire une publication sérieuse qui démontrerait que certes les mucolytiques ne font pas de tort, mais qu'ils sont d'une quelconque efficacité dans des viroses banales où, depuis longtemps, le consensus médical ne fait que reposer sur le paracétamol et l'hygiène à la fois nasale et globale (boissons, environnement...)

    Mais je suis d'accord que cela est connu depuis des lustres, et ne sert qu'à faire vendre du papier dont la seule vocation se trouverait d'être accroché à un clou dans des latrines de gare.
  • 24/02/2018 à 18:29

    alerter
    Moi je veux bien arrêter de les conseiller s'ils sont à éviter. Je veux bien la liste de ces médicaments par mon magazine préférée
  • 27/02/2018 à 11:59
    BREZHONEG
    alerter
    Surtout pas! une autre revue concurente les denoncera dans 6 mois comme dangereux aussi, voyons!

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Enquête flash

Etes-vous favorable à un assouplissement des règles concernant la publicité pour les officines ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK