une femme
un homme
moins de 35 ans
plus de 35 ans
oui
non
oui
non
oui
non
un autre métier de santé
un autre métier de vente
un autre secteur d'activité
exercer un métier de santé
exercer un métier de vente
les relations humaines avec les clients
le travail en équipe
la réalisation de préparations pharmaceutiques
le travail en officine particulièrement
la rigueur et le sérieux
l'écoute, le calme et le sang-froid
le travail méthodique pour le rangement des produits et la gestion des stocks
l'implication dans la réussite et le développement de l'officine
le goût pour les responsabilités et le développement de nouvelles tâches comme la gestion complète d'un rayon etc.
délivrer au comptoir
faire des preparations
donner des conseils
vendre en général (produits conseils, parapharmacie…)
oui
non (aller directement à la question 12)
plus respectueuse
plus patiente
plus confidentielle, plus intime
plus réservée, plus distante
oui
non (aller directement à la question 14)
plus de confiance accordée aux préparateurs hommes
plus de tâches déléguées aux préparateurs hommes
une moindre exigence (plus de souplesse) vis à vis des préparateurs hommes
oui
non (aller directement à la question 16)
d'offrir une écoute diversifiée aux clients, en particulier aux hommes vis à vis de pathologies ou de demandes de conseil strictement masculines
de réguler les ambiances de travail en atténuant les rivalités ou les risques de conflit entre personnes de même sexe
de développer un sentiment de sécurité face à des publics ou clients difficiles
d'organiser les plannings avec des hommes moins attentifs aux amplitudes horaires de travail surtout en soirée (moins de contrainte familiale)
de fournir une force physique pour le port de charges lourdes par exemple
de répartir les tâches entre préparateurs et préparatrices parce que les uns et les autres ont des préférences différentes
le manque de reconnaissance de votre métier : profession sans statut, pas de définition claire des tâches dans l'exercice, manque de considération pour les efforts accomplis, méconnaissance du métier par le public mais aussi par les professionnels de l'information-orientation sur les métiers, etc.
la faiblesse du salaire et sa faible évolution dans le temps
le manque de perspective d'évolution
oui
non



En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...