Porphyre n° 538 du 29/11/2017
 

Exercer

Les mots pour…

Catherine Piraud-Rouet

Poser sa démission. C’est arrêté, vous quittez le navire et votre titulaire ! Cette décision ne se gère pas à la légère, notamment au niveau relationnel. Nos conseils pour bien négocier ce tournant.


Je me prépare en amontPeser les enjeux→ Individuels : démissionner implique de tourner le dos à une sécurité matérielle, mais aussi à une aventure professionnelle et humaine. Le faire dans de bonnes conditions permet de s’assurer un rebond sans références négatives.→ Collectifs : comme une rupture, la démission crée un vide lourd d’enjeux organisationnels, sinon affectifs. Surprise, culpabilité, colère… ne doivent pas gouverner la décision, mais les émotions au sein de l’équipe doivent être prises en compte pour mieux gérer sa sortie.Mûrir la décisionGare au coup de tête ! Trois questions sont à se poser sérieusement avant d’agir. → « Pour quelle (s) raison (s) ? » : opportunité ailleurs, absence de perspectives, mésentente… lister les motifs qui vous motivent. → « Est-ce l’ultime solution ? » : ai-je épuisé tous les moyens pour améliorer la situation ? Une médiation, une demande de formation réellement motivée, un entretien ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?



Abonnez-vous à porphyre, la revue des préparateurs en pharmacie.


Abonnez-vous
Enquête flash

Pensez-vous que le conseil soit de qualité dans les officines ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK