Porphyre n° 537 du 25/10/2017
 

Édito

Christine Julien


Vous connaissez peut-être des personnes qui, enfant, ont « attrapé » la polio ou qui ont une BPCO, un diabète, voire un bébé ou des grands-parents âgés. Dans tous les cas, vous côtoyez des gens fragiles au comptoir. Lorsqu’un vaccin existe, ne pas le faire, c’est prendre le risque de contracter une maladie infectieuse et de la transmettre. Mais quel est-il pour un professionnel de santé ? Certains argumentent avec « On nous cache des choses, les vaccins ne sont pas si sûrs, le profit, toujours le profit [des labos ]… » C’est vrai, mieux vaut décider avec toutes les infos en main. C’est pour cela que nous avons interrogé le professeur Gherardi, qui a mené les recherches sur les adjuvants aluminiques (lire décryptage p. 11). Même si les résultats méritent des approfondissements, comme il le ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?



Abonnez-vous à porphyre, la revue des préparateurs en pharmacie.


Abonnez-vous
Enquête flash

Pensez-vous que le conseil soit de qualité dans les officines ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK