Porphyre n° 537 du 25/10/2017
 

CANCÉROLOGIE

S’informer

Actus

Florence Leandro


« Ce sont des plantes, ça ne peut pas faire de mal », certes, mais qu’en est-il des patients atteints d’un cancer à la recherche de thérapies alternatives contre les effets indésirables ? Cette épineuse question a été abordée lors de la soirée « Plantes et chimiothérapies : quelles interactions ? » à l’Institut Paoli-Calmettes de Marseille (13).Alix Helvig, pharmacienne hospitalière et membre d’un groupe de travail sur le sujet, a pointé que « de nombreuses plantes agissent sur les mêmes voies de métabolisation que les chimiothérapies orales ». Lorsqu’un patient touché par un cancer demande de la phytothérapie, orienter vers l’oncologue semble une première solution, « mais l’une de nos études montre que les médecins ne sont pas spécifiquement formés aux interactions entre plantes et chimio », souligne la pharmacienne. Le plus judicieux est de faire des recherches avant de ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?



Abonnez-vous à porphyre, la revue des préparateurs en pharmacie.


Abonnez-vous
Enquête flash

Votre rémunération a-t-elle baissé en 2017 ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK