Porphyre n° 536 du 03/09/2017
 

S’informer

Actus


Si l’employeur peut installer sur le lieu de travail un dispositif de vidéosurveillance dans un objectif de sécurité, il ne peut pas dévoyer le système pour placer son personnel sous une « surveillance permanente ».La Commission nationale de l’informatique et des libertés (Cnil) a rappelé ce principe et rendu publique la sanction prononcée cet été à l’encontre d’une société qui avait braqué une caméra au-dessus du poste de travail d’une salariée. Cet abus caractérisé a coûté 1 000 € à l’entreprise.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?



Abonnez-vous à porphyre, la revue des préparateurs en pharmacie.


Abonnez-vous
Enquête flash

Pensez-vous que le conseil soit de qualité dans les officines ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK