Porphyre n° 536 du 03/09/2017
 

Exercer

C’est vous

Vincent Béclin

Passer des neurosciences aux ordonnances, un coup de folie ? Pas pour Catherine. Cette licenciée en psychologie exerce à présent à l’officine, où elle s’épanouit sans psychodrame.


Un an après l’obtention de son BP et quelques semaines après son mariage, Catherine est une jeune femme heureuse et posée. Après être « un peu partie dans tous les sens » et un solide cursus en psychologie, elle a trouvé sa place à l’officine. Le métier de préparatrice n’était pourtant pas son but premier… Vers 17-18 ans, c’est le social qui l’attire, avec en ligne de mire le concours d’éducatrice spécialisée. Elle le passe avant même le bac mais, pas assez préparée, elle n’est pas reçue. Catherine bifurque vers une licence de psychologie à Besançon (25) pour avoir un bagage plus conséquent et repasser le concours. Ce qu’elle ne fera finalement pas… « J’ai pris goût à mes études et continué vers la psychologie clinique, avec un intérêt particulier pour la neuropsychologie, la ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?



Abonnez-vous à porphyre, la revue des préparateurs en pharmacie.


Abonnez-vous
Enquête flash

Votre rémunération a-t-elle baissé en 2017 ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK