Porphyre n° 536 du 03/09/2017
 

Courrier


Je suis choquée de voir autant de ruptures de stock. J’appelle régulièrement les médecins pour leur demander quels médicaments délivrer à la place de ceux en rupture, en leur rappelant que les produits ne sont pas disponibles, mais j’ai l’impression de me heurter à un mur. Aucune écoute et ça recommence le jour suivant, avec les mêmes praticiens. Un peu ras-le-bol ! Une de mes collègues me dit que ce n’était pas comme ça il y a quelques années. Myriam, préparatrice, Angers (49) Porphyre répondi Elle a raison, il y a quinze ans, c’était plus rare. Relisez notre enquête et « Les mots pour… » dans notre numéro 506 d’octobre 2014, cela pourrait vous aider.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?



Abonnez-vous à porphyre, la revue des préparateurs en pharmacie.


Abonnez-vous
Enquête flash

Pensez-vous que le conseil soit de qualité dans les officines ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK