Porphyre n° 536 du 03/09/2017
 

Édito

Christine Julien


Sur 126 756 salariés de l’officine, 21 252 l’ont quittée en 2013(1). Plusieurs motifs les ont guidés vers la sortie. Envie de réaliser un rêve ou d’avoir de meilleures conditions de travail, la vie est jalonnée de chemins de traverse. En revanche, il est bon de s’interroger sur d’autres motifs d’exil comme le manque de reconnaissance, de perspectives ou d’activités valorisées. D’où notre enquête (lire p.18) avec experts et témoignages à l’appui. À l’heure du Levothyrox et compagnie, de mauvaise image de la profession, avec une Cour des comptes qui remet en cause la pharmacie d’officine(2), la profession ne devrait pas oublier ses 120 000 salariés à ses côtés. Il y a de nombreux combats à mener sur la rémunération, la vaccination, etc., mais aussi de très urgents pour les salariés : améliorer les conditions ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?



Abonnez-vous à porphyre, la revue des préparateurs en pharmacie.


Abonnez-vous
Enquête flash

Pensez-vous que le conseil soit de qualité dans les officines ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK