Porphyre n° 535 du 31/08/2017
 

S’informer

Actus

Christine Julien

Une expérimentation de l’apprentissage jusqu’à 30 ans et une moindre rémunération des apprentis sont au menu de cette rentrée 2017. Tout est fait pour inciter les titulaires à former afin d’assurer un nombre suffisant de préparateurs à l’avenir.


Sauf à être sportif de haut niveau ou malheureusement handicapé, mieux vaut avoir moins de 26 ans pour pouvoir signer un contrat d’apprentissage en vue de faire le BP. Les pharmaciens apprécient les aides financières et les exonérations de charges sociales de ce type de contrat. Aussi, l’expérimentation de relever l’âge d’entrée maximale dans l’apprentissage de 25 à 30 ans dans neuf régions (voir encadré) satisfait la profession et les 26-30 ans souhaitant embrasser le métier, toutes les aides de l’apprentissage s’appliquant à ces contrats. Un apprenti coûte moins cher La sortie plus tardive de la scolarité ou les changements d’orientation professionnelle sont des arguments du gouvernement pour expérimenter l’apprentissage jusqu’à 30 ans révolus(1). Augmentation du nombre d’apprentis, substitution avec le contrat de professionnalisation…, la mesure sera évaluée annuellement jusqu’à fin 2019, ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?



Abonnez-vous à porphyre, la revue des préparateurs en pharmacie.


Abonnez-vous
Enquête flash

Pensez-vous que le conseil soit de qualité dans les officines ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK