Porphyre n° 535 du 31/08/2017
 

Courrier


La nouvelle ministre de la Santé parle d’étendre le nombre de vaccins obl igatoires, mais, actuellement, certains le sont devenus du fait de l’indisponibilité du DTP. Ainsi, si des parents souhaitent protéger leur enfant avec les trois vaccins obligatoires actuels, ils doivent le faire en utilisant des pentavalents, et donc en ajoutant deux vaccins non obligatoires. N’est-on pas déjà en train d’imposer les choses ? Je ne suis pas contre les vaccins, mais pour le libre arbitre et on s’en éloigne, me semble-t-il ! Sylvie, préparatrice, Caen (14) Porphyre répond Certes, mais il ne faudrait pas s’éloigner d’une information tout aussi importante, à savoir qu’il existe des vaccins contre des maladies mortelles, mais que certains préfèrent prendre des risques pour eux et les autres…

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?



Abonnez-vous à porphyre, la revue des préparateurs en pharmacie.


Abonnez-vous
Enquête flash

Votre rémunération a-t-elle baissé en 2017 ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK