Porphyre n° 534 du 28/06/2017
 

Courrier


Différentes études montrent que les patients sont intéressés par les services que pourraient leur apporter les officines. Mais bien peu sont prêts à mettre la main au portefeuille. Les mentalités sont difficiles à changer. Qui va aider la pharmacie à se diversifier ? Les médecins réussissent bien à obtenir des avancées, les laboratoires également, pourquoi pas nous ? M., préparateur dans les Hauts-de-Seine (92) Porphyre répond Le principal écueil est le financement. Peut-être que les pharmaciens en ont assez de proposer de nombreux services sans être rémunérés. Aux pouvoirs publics et aux syndicats de se retrousser les manches et d’ouvrir le porte-monnaie…

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?



Abonnez-vous à porphyre, la revue des préparateurs en pharmacie.


Abonnez-vous
Enquête flash

Pensez-vous que le conseil soit de qualité dans les officines ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK