Porphyre n° 534 du 28/06/2017
 

Édito

Christine Julien


Notre nouvelle ministre de la Santé, Agnès Buzyn, y va fort. Elle a déclaré le 16 juin dans Le Parisien réfléchir à rendre obligatoires onze vaccins(1), contre trois actuellement, et ce, pour une durée limitée.Mourir de la rougeole aujourd’hui est tellement insensé. Elle envisage aussi d’inciter les professionnels de santé à se vacciner contre la grippe pour éviter le risque de transmission à leurs patients. En revanche, il est une maladie qui n’a pas de vaccin et c’est tant mieux. Vous savez, celle où l’on a le cœur qui bat très fort, les mains qui tremblent et une perte d’appétit. Celle qui fait démarrer la journée sur les chapeaux de roue avec une envie urgente de travailler. Elle n’est pas contagieuse et ne se traite pas. Elle, c’est l’amour au travail. ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?



Abonnez-vous à porphyre, la revue des préparateurs en pharmacie.


Abonnez-vous
Enquête flash

Pensez-vous que le conseil soit de qualité dans les officines ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK