Porphyre n° 534 du 28/06/2017
 

Comprendre

Enquête

Magali Clausener*, Vincent Béclin**

Cupidon décoche également ses flèches au sein des équipes officinales. Craquer pour un collègue ou son patron, cela arrive, le grand amour aussi. Mais concilier relation amoureuse et travail mérite quelques précautions, tout comme la gestion d’une rupture. Confidences d’amoureux ou ex-amoureux.


« Sur la centaine de personnes que compte notre officine, il y a actuellement six ou sept couples qui se sont formés, hétéros, gays, légitimes ou illégitimes. Sans compter les couples qui doivent garder leur relation secrète ! Je travaille dans ce milieu depuis longtemps et j’ai vu de nombreux préparateurs et pharmaciens tomber amoureux d’un ou d’une collègue », relate François*, préparateur dans une grande pharmacie parisienne. Un constat qui n’est pas étonnant. L’amour au travail est bel et bien une réalité. Un sondage OpinionWay, réalisé en 2015 pour Le Parisien Économie et RTL, révélait qu’un Français sur quatre est déjà tombé amoureux au sein de son entreprise. Une autre enquête de 2015, pour le site Monster, montrait que 44 % des salariés ne sont pas opposés à l’idée d’avoir une idylle avec ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?



Abonnez-vous à porphyre, la revue des préparateurs en pharmacie.


Abonnez-vous
Enquête flash

Pensez-vous que le conseil soit de qualité dans les officines ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK