Porphyre n° 534 du 28/06/2017
 

Courrier


J’ai lu un récent sondage indiquant que 25 % des Français ont déjà acheté en ligne un médicament sans ordonnance. Je suis dubitatif. La proximité d’une pharmacie, le conseil, la rapidité de disponibilité font que je vois mal le marché du médicament s’ouvrir aussi vite. Pour la para, je ne dis pas, on a moins de besoins immédiats… Serge, préparateur, le Rhône (69) Porphyre répond Les habitudes des consommateurs ont changé, y compris sur le médicament conseil, semble-t-il. Avoir à l’avance quelques produits chez soi peut être un argument.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?



Abonnez-vous à porphyre, la revue des préparateurs en pharmacie.


Abonnez-vous
Enquête flash

Pensez-vous que le conseil soit de qualité dans les officines ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK