Porphyre n° 534 du 28/06/2017
 

Courrier


Merci pour votre enquête sur les préparateurs qui deviennent pharmaciens (n° 533), qui montre que tout est possible. Les nombreux témoignages prouvent que ce virage professionnel n’est pas si anecdotique que cela ! Je suis ravie de lire de la part d’un pharmacien, en fin d’article, que notre profession de préparateur n’est pas suffisamment valorisée, qu’il existe peu de possibilités d’évolution, ce qui nous pousse à aller plus loin dans l’officine, à franchir le pas de la fac de pharmacie. Je ne sais pas si je le ferais, mais, en tout cas, je sais que c’est possible grâce à cet article ! Déborah, préparatrice, Lille (59) Porphyre répond Merci beaucoup Déborah. Oui, c’est possible et, oui, le métier de préparateur est à valoriser !

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?



Abonnez-vous à porphyre, la revue des préparateurs en pharmacie.


Abonnez-vous
Enquête flash

Votre rémunération a-t-elle baissé en 2017 ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK