Porphyre n° 533 du 29/05/2017
 

S’informer

Actus


En 2011, le ministre de la Santé, Xavier Bertrand, déremboursait le Champix (varénicline) en raison d’effets indésirables qui posaient « question ». En 2017, il est à nouveau pris en charge à 65 %(1) en deuxième intention dans le sevrage tabagique, après échec des substituts nicotiniques chez les adultes fortement dépendants au tabac (test de Fagerström supérieur ou égal à 7). Aucune augmentation significative du risque d’événements indésirables neuropsychiatriques avec Champix n’a été relevée selon une grande étude de 2016. (1) Journal officiel du 27 avril 2017.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?



Abonnez-vous à porphyre, la revue des préparateurs en pharmacie.


Abonnez-vous
Enquête flash

La rentrée sera-t-elle pour vous l'occasion de mettre en place des nouveautés à l'officine (management, services aux patients, etc.) ?

Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...