Porphyre n° 532 du 02/05/2017
 

Courrier


Les médecines naturelles ont beau être dénuées de produits chimiques, elles n’en sont pas moins dangereuses. Par exemple, l’aromathérapie se répand de plus en plus, mais avec un mésusage certain. On se retrouve ainsi face à des patients qui font des réactions sans comprendre pourquoi. Je ne suis pas formée spécifiquement aux huiles essentielles, mais je les connais un peu, donc j’essaye – au comptoir – de faire de la prévention, mais je trouve que leur usage devrait être davantage surveillé. Cela devient compliqué…E. préparatrice, Caluire-et-Cuire (69)Porphyre répondVous avez raison, d’où l’importance d’une formation a minima et la plus indépendante possible afin d’éviter les drames. Parlez-en à votre titulaire.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?



Abonnez-vous à porphyre, la revue des préparateurs en pharmacie.


Abonnez-vous
Enquête flash

Votre rémunération a-t-elle baissé en 2017 ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK