Porphyre n° 532 du 02/05/2017
 

TENUE DE TRAVAIL

S’informer

Actus

Fabienne Rizos-Vignal


Dans un arrêt rendu le 1er mars 2017, la chambre sociale de la Cour de cassation réaffirme le principe selon lequel le temps passé à mettre et enlever sa tenue de travail ouvre droit à une contrepartie, en temps ou en argent. Deux conditions cumulatives doivent toutefois être réunies : le port de la tenue de travail est imposé et l’habillage et le déshabillage doivent s’effectuer dans l’entreprise. À l’officine, apprentis, préparateurs et adjoints sont concernés puisqu’ils doivent revêtir une blouse propre sur leur lieu de travail. Pas question évidemment de se changer à domicile, puis de porter sa blouse immaculée dans sa voiture ou dans les transports en commun.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?



Abonnez-vous à porphyre, la revue des préparateurs en pharmacie.


Abonnez-vous
Enquête flash

La rentrée sera-t-elle pour vous l'occasion de mettre en place des nouveautés à l'officine (management, services aux patients, etc.) ?

Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...