Porphyre n° 530 du 28/02/2017
 

Savoir

La patho

Thierry Pennable

Les ulcères de jambe sont les plaies chroniques les plus fréquentes en ville. Dans la majorité des cas, ils ont pour origine une maladie veineuse et/ou artérielle qui oriente les choix thérapeutiques.

Leur cicatrisation s’obtient par l’association du traitement de la maladie vasculaire et celui, local, de la plaie.


La maladieDéfinition Un ulcère de jambe correspond à une plaie chronique située entre le genou et le pied. La perte de substance cutanée, d’étendue et de profondeur variables, concerne l’épiderme, le derme et parfois l’hypoderme. Il peut survenir à la suite de traumatismes plus ou moins importants, comme un choc avec un objet dur, la morsure d’un animal ou la friction exercée par une chaussure trop serrée sur une saillie osseuse. Parfois, la pathologie sous-jacente peut à elle seule provoquer une destruction des tissus et la formation d’un ulcère. Étiologies 90 % des ulcères de jambe ont une origine vasculaire : veineuse, artérielle ou mixte (voir infographie). Les 10 % restants relèvent d’autres étiologies très variées. Les ulcères d’origine veineuse et/ou artérielle sont classiquement répartis en 70 % d’ulcères veineux purs, 20 % d’ulcères mixtes et 10 % d’ulcères artériels. Ces ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?



Abonnez-vous à porphyre, la revue des préparateurs en pharmacie.


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...