Porphyre n° 530 du 28/02/2017
 

Comprendre

Enquête

Catherine Piraud-Rouet

Linéaires en self-service, rythme effréné, pression du chiffre… Être préparateur dans une officine où la para et les OTC(1) à bas coût règnent, c’est évoluer dans un univers calqué sur celui des grandes surfaces. Tout en devant fournir un conseil de qualité irréprochable. Visite guidée…


Huit heures du matin. Le rideau de fer est à peine levé que des dizaines de clients se ruent, panier au bras, sur les linéaires géants en self-service chargés de crèmes hydratantes, de soins pour bébé, de compléments alimentaires, de produits naturels ou vétérinaires… Ces officines, parfois appelées « low cost » (à bas coût), ou « discount », sont membres de groupements tels que Lafayette Conseil ou Univers Pharmacie, ou indépendantes (voir encadré p. 21). L’essentiel de leur chiffre d’affaires se fait sur la parapharmacie et le médicament conseil, vendus de 30 à 50 % moins cher qu’ailleurs. Et leur succès ne se dément pas, avec des ouvertures ou passages sous bannière réguliers dans de nombreuses villes. Pourtant, dans cet environnement calqué sur celui des grandes surfaces, les préparateurs exercent le même métier que dans une ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?



Abonnez-vous à porphyre, la revue des préparateurs en pharmacie.


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...