Porphyre n° 528 du 06/12/2016
 

S’informer

Actus


Voler n’est pas forcément un motif de licenciement pour faute a jugé la chambre sociale de la Cour de cassation dans un arrêt du 6 octobre 2016. En raison d’un vol de marchandises d’un montant de 6 euros, une employée d’hypermarché avait été mise à la porte pour faute grave. Privée d’indemnités de rupture, la salariée avait saisi les tribunaux. Cléments, les juges du fond ont considéré que « la soustraction d’une marchandise d’une valeur dérisoire, par une salariée ayant plus de six ans d’ancienneté et qui n’avait fait l’objet d’aucun avertissement antérieur pour des faits de même nature, ne constituait pas une faute grave ». Tout est question de mesure…

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Abonnez-vous à porphyre, la revue des préparateurs en pharmacie.


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...