Porphyre n° 528 du 06/12/2016
 

Savoir

L’ordo

Florence Leandro*, Dr Alain Palot**

M. R., 60 ans, a une bronchopneumopathie obstructive de stade III traitée par Ultibro Breezhaler. Depuis une semaine, sa toux, avec des crachats verdâtres, le gêne. Il respire mal. Le médecin diagnostique une exacerbation.


Ce que je dois savoirLégislation• Le matériel est bien prescrit sur une ordonnance distincte, avec le type d’appareil précisé. • Les unidoses des bronchodilatateurs ipratropium, salbutamol et terbutaline, respectivement Atrovent, Ventoline, Bricanyl et génériques, sont à prescription restreinte, réservée aux pneumologues et aux pédiatres. Aucun problème avec l’ordonnance de Monsieur R. À savoir : depuis leur sortie de la réserve hospitalière, en 2006, ces unidoses sont parfois prescrites à tort par les généralistes avec la mention « urgence ». Or, elles peuvent juste être administrées par tout médecin intervenant en situation d’urgence ou dans le cadre d’une structure d’assistance médicale mobile ou de rapatriement sanitaire (art. R. 5121-96 du code de la santé publique).Contexte C’est quoi ? • La bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO) est une affection respiratoire chronique d’installation lente mais peu ou pas réversible. Elle est caractérisée par une obstruction ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Abonnez-vous à porphyre, la revue des préparateurs en pharmacie.


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...