Porphyre n° 528 du 06/12/2016
 

S’informer

Décryptage

Thierry Pennable

La Haute Autorité de santé incite les professionnels de santé à sensibiliser le grand public à la rédaction de directives anticipées pour exprimer ses volontés au cas où un jour cela ne serait plus possible. Et propose une fiche pour le grand public.


De quoi s’agit-il ? Les directives anticipées permettent à toute personne majeure de formuler ses choix concernant les soins qui lui seront prodigués si elle n’est plus capable d’exprimer sa volonté. Ces directives permettent d’énoncer des souhaits sur la poursuite ou l’arrêt d’une réanimation ou d’autres traitements ou actes médicaux, sur le maintien artificiel des fonctions vitales ou le refus d’un endormissement profond et permanent jusqu’à la mort (voir Le point sur, Porphyre n° 527). Elles portent également sur d’autres attentes comme la volonté de finir sa vie à domicile ou des souhaits inhérents à ses convictions religieuses. Comment fonctionnent-elles ? Toute personne majeure, qu’elle soit en bonne santé, atteinte d’une maladie grave ou en fin de vie, peut rédiger des directives anticipées. Elles ne seront utilisées que si elle devient incapable de communiquer et d’exprimer ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Abonnez-vous à porphyre, la revue des préparateurs en pharmacie.


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...