Porphyre n° 527 du 26/10/2016
 

Savoir

L’ordo

Thierry Pennable

Madame C., 80 ans, a un ulcère de jambe qui cicatrise mal, avec une peau périlésionnelle rouge. La réfection du pansement est douloureuse. L’infirmière en prescrit un avec argent. La fille de Madame C. vient le chercher.


Ce que je dois savoir Législation• Une prescription autorisée. Cette prescription émane d’une infirmière libérale autorisée à prescrire des pansements lorsqu’elle agit pendant la durée d’une prescription médicale d’une série d’actes infirmiers dans le cadre de ses compétences. Ce qui est le cas ici, puisque Madame C. a aussi une prescription de soins infirmiers depuis quelques semaines.• Oui, mais sauf ceux à l’argent. Depuis 2006, les infirmières peuvent prescrire tous les pansements dits actifs (hydrocolloïdes, hydrocellulaires, alginates, etc.) excepté, depuis 2012, ceux avec de l’argent. Pour une prise en charge par l’Assurance maladie, la prescription doit émaner d’un médecin, la mention « Prescription faite après accord du médecin traitant » ne suffit pas. • Pas plus de quatre semaines. Urgocell Ag est indiqué dans les ulcères veineux et pris en charge dans certaines conditions (voir plus loin), ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?



Abonnez-vous à porphyre, la revue des préparateurs en pharmacie.


Abonnez-vous
Enquête flash

Pensez-vous que le conseil soit de qualité dans les officines ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK