Porphyre n° 527 du 26/10/2016
 

S’informer

Actus


La fumée du tabac inhibe fortement la réparation tissulaire et osseuse et le monoxyde de carbone prive l’organisme d’oxygène. Bref, arrêter de fumer avant de se faire opérer est intéressant. L’arrêt plus de huit semaines avant une intervention diminue de près de 50 % les complications respiratoires, et de 25 % s’il est de plus de quatre semaines. Supprimer les cigarettes trois ou quatre semaines avant de passer sur le billard est bénéfique pour la cicatrisation. Source : Société française d’anesthésie et de réanimation.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?



Abonnez-vous à porphyre, la revue des préparateurs en pharmacie.


Abonnez-vous
Enquête flash

Pensez-vous que le conseil soit de qualité dans les officines ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK