Porphyre n° 527 du 26/10/2016
 

Comprendre

Enquête

Magali Clausener

Du 28 novembre au 12 décembre 2016, les 4,6 millions de salariés des très petites entreprises vont élire leurs représentants. Pour les préparateurs, ce vote désignera les syndicats qui négocieront convention collective, salaires, formation. Le point sur leurs programmes…


Ces élections sont importantes. De leurs résultats dépendra la représentativité des syndicats aux niveaux national et interprofessionnel, mais aussi au niveau de la branche des pharmacies d’officine. Quatre ans après les premières élections professionnelles TPE (très petites entreprises de moins de 11 salariés), les préparateurs vont pouvoir de nouveau voter entre le 28 novembre et le 12 décembre, par voie électronique ou par correspondance. Les organisations syndicales qui auront remporté suffisamment de voix seront également représentées aux prud’hommes et dans les commissions paritaires régionales interprofessionnelles (CPRI) qui seront mises en place au 1er juillet 2017 (voir encadré p. 28).Les enjeux de ces élections sont de taille pour les syndicats et pour les salariés. Les premiers doivent assurer leurs « visibilité et représentativité », comme le résume Florence Maury, secrétaire fédérale adjointe de la Fédération CFTC Santé-sociaux. ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?



Abonnez-vous à porphyre, la revue des préparateurs en pharmacie.


Abonnez-vous
Enquête flash

Pensez-vous que le conseil soit de qualité dans les officines ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK