Porphyre n° 525 du 30/08/2016
 

CLAUSE DE CONSCIENCE DES PHARMACIENS

S’informer

Actus

Magali Clausener


L’ordre des pharmaciens a suspendu la consultation sur une éventuelle clause de conscience le 21 juillet. Et demande à son conseil national « de ne pas maintenir en l’état le projet devant l’émoi et l’incompréhension suscités par cette réflexion collective ». Tout débute en janvier 2016 par une consultation des pharmaciens pour la refonte du code de déontologie. 85 % des 3 000 répondants souhaitent une clause de conscience. L’Ordre présente début juillet un avant-projet de 48 articles. Et demande de voter pour ou contre cet article : « Sans préjudice du droit des patients à l’accès ou à la continuité des soins, le pharmacien peut refuser d’effectuer un acte pharmaceutique susceptible d’attenter à la vie humaine. Il doit alors informer le patient et tout mettre en œuvre pour s’assurer que celui-ci sera pris en charge sans délai ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Abonnez-vous à porphyre, la revue des préparateurs en pharmacie.


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...