Porphyre n° 523 du 27/05/2016
 

Savoir

l’ordo

Anne-Gaëlle Harlaut

Madame L., 61 ans, alcoolo-dépendante, prend 230 mg de baclofène depuis six mois. Comme elle éprouve encore des envies d’alcool difficilement contrôlables en soirée, le médecin adapte la prescription.


Ce que je dois savoirLégislationLe baclofène est ici prescrit hors AMM dans le traitement de l’alcoolo-dépendance en cas d’échec des autres thérapeutiques disponibles chez un patient de plus de 18 ans. Cela est prévu depuis 2014 dans le cadre d’une recommandation temporaire d’utilisation (RTU), dont elle respecte le cadre : mention « Prescription sous RTU » et traitement ne dépassant pas un mois. Madame L. a déjà pris Aotal puis Selincro, sans succès. Contexte C’est quoi ? Le baclofène est le volet médicamenteux de la prise en charge de la dépendance à l’alcool, complication qui résulte d’un usage abusif chronique d’alcool éthylique. En cas d’échec des thérapeutiques disponibles, il est prescrit pour aider au maintien de l’abstinence après un sevrage ou à la réduction majeure de la consommation jusqu’au niveau faible défini par l’OMS (maximum trois verres ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Abonnez-vous à porphyre, la revue des préparateurs en pharmacie.


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...