Porphyre n° 523 du 27/05/2016
 

Exercer

les mots pour…

Florence Leandro

Lutter contre la corticophobie. La peur des dermocorticoïdes peut nuire à l’observance. La repérer, rationaliser les craintes et (ré) apprivoiser sereinement un traitement sont indispensables.


La corticophobie, késaco ?La corticophobie, ou corticoréticence, est la crainte, la peur, voire le refus d’utiliser des dermocorticoïdes (DC). Elle se voit aussi avec les corticoïdes inhalés.• Chez les parents. Elle s’observe surtout dans la dermatite atopique de l’enfant, avec des parents réticents à utiliser les DC indispensables lors des poussées (voir Porphyre n° 517). Selon une étude française, en 2011(1), 80 % des parents d’enfants atopiques ou des adultes atteints se déclaraient corticophobes. • Chez les soignants. La formation sur les corticoïdes est axée sur les voies systémiques et les effets indésirables en cas d’utilisation au long cours. Nombre de soignants restent plus ou moins corticophobes, disant aux patients « C’est mieux d’employer le produit le moins longtemps possible » ou « Appliquez de très petites quantités »… Et « la corticophobie existe aussi chez de nombreux médecins », précise le ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Abonnez-vous à porphyre, la revue des préparateurs en pharmacie.


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...