Porphyre n° 522 du 26/04/2016
 

DERMATOLOGIE

S’informer

Actus

Florence Leandro


« On n’attrape pas la gale en serrant la main », mais plutôt en cas de contact prolongé (sexe, peau à peau…) a précisé Anne-Marie Roguedas-Contios, dermatologue à Morlaix (29). Un prurit d’apparition brutale, qui s’amplifie la nuit, « doit faire suspecter une gale jusqu’à preuve du contraire ». Les traitements avec Stromectol ou topique sont à répéter au bout de quelques jours. Il faut traiter toute la famille, symptomatique ou non, et décontaminer l’environnement, « sans oublier le siège auto ! » Conférence : « Eczéma et gale : quels conseils et réponses au comptoir ? »

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Abonnez-vous à porphyre, la revue des préparateurs en pharmacie.


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...