Porphyre n° 522 du 26/04/2016
 

Savoir

Patho

Thierry Pennable

Cette maladie inflammatoire du système nerveux central cible la gaine de myéline des neurones. La perturbation de la transmission de l’information entraîne des symptômes variés. Ces attaques inflammatoires ou poussées alternent plus ou moins avec des périodes de rémission. Son traitement fait appel à des médicaments de fond, de poussées et symptomatiques.


La maladiePhysiologiquesUne atteinte neurologiqueLa sclérose en plaques (SEP) est une maladie inflammatoire du système nerveux central (SNC). Elle se caractérise par une destruction progressive de l’enveloppe protectrice qui entoure les neurones du cerveau et de la moelle épinière, la gaine de la myéline. Dans la SEP, la démyélinisation provoque l’apparition de signes cliniques « neurologiques » en lien avec les zones du SNC affectées (voir Signes cliniques). La perte de myéline se fait « par plaques » ; elle est parfois remplacée par un tissu cicatriciel ou sclérose.Des poussées• Définitions : une « poussée » de SEP correspond à une attaque localisée de la myéline, qui se manifeste par des symptômes neurologiques. Les critères d’une poussée sont une durée supérieure à 24 heures et à distance de tout épisode fébrile. • De formes très variables. Dans la forme la plus courante ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Abonnez-vous à porphyre, la revue des préparateurs en pharmacie.


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...