Porphyre n° 522 du 26/04/2016
 

S’informer

Actus


Tous les patients sous mycophénolate (CellCept et génériques, Myfortic) doivent être informés de son risque de tératogénicité. Lors de la grossesse, cette substance accroît le risque d’avortement et de malformations congénitales. Ainsi, les femmes doivent utiliser une contraception pendant tout le traitement et jusqu’à six semaines après la fin. Ce délai est de 90 jours pour les partenaires des hommes traités, le mycophénolate passant dans le sperme. Un formulaire d’accord de soins et de contraception est à faire signer dès maintenant pour les initiations, et au plus tard le 30 septembre 2016 pour ceux en cours.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Abonnez-vous à porphyre, la revue des préparateurs en pharmacie.


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...