Porphyre n° 521 du 06/04/2016
 

HARCÈLEMENT MORAL

S’informer

Actus

F. R.-V.


La mise à l’écart et des attitudes vexatoires constituent du harcèlement moral. De plus, le délit est avéré même si les agissements répétés sont de même nature. Voilà les précisions de la chambre criminelle de la Cour de cassation dans un arrêt du 26 janvier 2016. Dans cette affaire, une aide-soignante à l’hôpital de Perpignan (66) avait été rétrogradée et avait demandé à quatre reprises à son supérieur de revenir sur sa décision. À chaque fois, elle avait essuyé une fin de non-recevoir de la part de son chef de service. Une attitude suffisante pour qualifier les faits de harcèlement.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Abonnez-vous à porphyre, la revue des préparateurs en pharmacie.


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...