Porphyre n° 521 du 06/04/2016
 

Édito

Christine Julien


Allez, ne boudons pas notre plaisir ! La petite hausse du point officinal est toujours bonne à prendre. Certes, ça ne fait pas lourd sur la fiche de paie mais c’est mieux que rien. C’est d’ailleurs ce qui a motivé certains syndicats de salariés à signer l’accord (lire actu page 5). Et d’autres à parler d’aumône… Une augmentation est une augmentation. Elle signe un mieux. « Mieux » est un terme positif qui évoque à la fois une sorte de progrès, mais aussi le plaisir de valorisation de soi. Alors, peut-on faire mieux qu’un simple refus de vente quand on perçoit chez un ado une volonté de détourner des médicaments pour « se défoncer » ? Peut-on faire mieux que suivre les consignes d’un titulaire hors des clous par peur de lui dire non ? Oui et oui. ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Abonnez-vous à porphyre, la revue des préparateurs en pharmacie.


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...