Porphyre n° 520 du 26/02/2016
 

LÉGISLATION

S’informer

Actus

Fabienne Rizos-Vignal


Tout commence en 2011. Alain Besseau, pharmacien à Cholet (49), obtient l’autorisation de l’Agence régionale de santé de transférer son officine. Il a un an pour investir son nouveau local, ce qu’il fait sans tarder, mais une consœur attaque en 2012 le transfert devant le tribunal administratif pour « concurrence directe et déloyale ». Le jugement tombe trois ans plus tard. Le transfert est annulé au motif que le déplacement de seulement 800 mètres « compromet la desserte en médicaments du quartier d’origine ». Cette notion d’abandon de clientèle fait en effet partie des critères de départ qui ne permettent pas de transférer une pharmacie. La juridiction administrative s’appuie sur le fait que le nouvel emplacement n’appartient pas au même quartier, au sens du découpage de l’Insee. Soutenu par sa clientèle et par le ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Abonnez-vous à porphyre, la revue des préparateurs en pharmacie.


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...