Porphyre n° 520 du 26/02/2016
 

S’informer

Actus


L’ANSM cherche les facteurs qui ont conduit à l’accident dramatique survenu lors d’un essai clinique, il y a quelques semaines à Rennes, avec un patient décédé. La molécule étudiée, potentiellement antalgique, agit sur un neurotransmetteur endogène. Les hypothèses seraient que l’effet de cette molécule dépasse la seule inhibition du système sur lequel elle est censée agir et sur l’effet d’un métabolite du produit testé. Les investigations continuent.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Abonnez-vous à porphyre, la revue des préparateurs en pharmacie.


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...