Porphyre n° 519 du 26/01/2016
 

Comprendre

Enquête

Fabienne Rizos-Vignal

« Sophie, pourriez-vous rester une demi-heure de plus ce soir ? », « Il faudrait échanger votre mercredi contre le samedi pour dépanner exceptionnellement, Vanessa », « Adrien, je compte sur vous pour la garde dimanche »… À ces demandes de votre employeur, devez-vous répondre favorablement, pouvez-vous refuser ou négocier une contrepartie ? Pour le savoir, nous vous proposons de mettre les pendules à l’heure.


Le tempo du contrat de travailLa mécanique horaire de chaque salarié en officine dépend du cadre fixé par son contrat de travail.La durée du travailElle correspond au temps de travail hebdomadaire. Par exemple, 35 heures à temps plein ou 20 heures à temps partiel. C’est une mention obligatoire de tout contrat de travail (article 18 des dispositions générales de la convention collective).À savoir : lors de toute nouvelle embauche, l’employeur doit garantir un temps de travail hebdomadaire minimum de 16 heures pour les préparateurs, adjoints et employés. Cette durée minimale peut être écartée si le salarié donne son accord écrit.La répartition hebdomadaire des horairesElle correspond au temps de travail effectué entre les jours de la semaine. Par exemple, 4 heures le lundi, 8 heures le mardi, etc. C’est une mention obligatoire ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Abonnez-vous à porphyre, la revue des préparateurs en pharmacie.


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...