Porphyre n° 518 du 02/12/2015
 

S’informer

Actus

Annabelle Alix

Le métier de préparateur attire toujours, mais les conditions de son exercice en font partir plus d’un. L’Observatoire des métiers dans les professions libérales a livré à Porphyre les résultats d’une grande enquête sur l’insertion professionnelle des préparateurs.


Les trois quarts des jeunes diplômés préparateurs restent en officine. Pour un temps seulement… Une vaste enquête de l’Observatoire des métiers dans les professions libérales (OMPL), que nous avons pu consulter en avant-première, lève le voile sur les intentions de carrière des jeunes diplômés et des élèves de BP2. Le constat est plutôt mitigé. Trois ans après leur entrée en formation, deux tiers des anciens apprentis sont encore dans la branche. Ce chiffre (66 à 67 %) excède le taux national d’insertion, tous secteurs d’apprentissage confondus (62 %). Il atteint même 70 % chez les préparateurs formés par contrat de professionnalisation. Mais près de la moitié des anciens apprentis auront déserté l’officine trois ans plus tard.Un préparateur averti en vaut deux Chez les apprentis, les départs de l’officine débutent dès l’entrée en première année ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Abonnez-vous à porphyre, la revue des préparateurs en pharmacie.


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...