Porphyre n° 518 du 02/12/2015
 

ISOTRÉTINOÏNE

S’informer

Actus

Anne-Gaëlle Harlaut


Après la prescription initiale réservée aux dermatologues en avril dernier, le renforcement du bon usage de l’isotrétinoïne orale se poursuit. Les documents de minimisation des risques ont été actualisés par les laboratoires titulaires des AMM, en accord avec l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM). Destiné aux officinaux, le Guide du pharmacien pour la délivrance de l’isotrétinoïne orale reprend l’ensemble des conditions de prescription et de délivrance : négativité du test de grossesse, validité de l’ordonnance de quatre semaines maximum, délivrance au plus tard dans les sept jours, mentions à porter sur le carnet de suivi… D’après l’ANSM, une étude récente montre que le test de grossesse avant instauration du traitement était absent dans un cas sur trois… Les risques associés au médicament qui réclament votre ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Abonnez-vous à porphyre, la revue des préparateurs en pharmacie.


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...