Porphyre n° 517 du 31/10/2015
 

SAVOIR

Le point sur…

Nathalie Belin

Mécanisme, symptômes et traitement, presque tout différencie les douleurs neuropathiques des autres types de douleurs. Parce qu’elles sont chroniques et difficiles à soulager à 100 %, d’autres moyens non pharmacologiques peuvent être utiles en association.


Qu’est-ce que c’est ? • Des douleurs chroniques : les douleurs neuropathiques font partie des douleurs évoluant depuis plus de trois mois. • Périphériques ou centrales : elles sont liées à une lésion ou à un dysfonctionnement du système nerveux périphérique (nerfs, ganglions sensitifs…) ou central (moelle épinière, cerveau).• Cette atteinte du système nerveux explique que ces douleurs répondent mal aux traitements visant à limiter l’inflammation ou à inhiber la transmission des influx douloureux. • Leur prévalence est estimée à 6,9 % en France. Elles représentent 25,6 % des douleurs chroniques d’intensité modérée à sévère.Et les autres douleurs ? • Les douleurs nociceptives ou par excès de nociception, aiguës ou chroniques, surviennent sur un système nociceptif sain (voir lexique). Elles sont en rapport avec une lésion des tissus qui induit la stimulation des nocicepteurs à l’origine du déclenchement de la douleur. Elles répondent bien aux ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Abonnez-vous à porphyre, la revue des préparateurs en pharmacie.


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...