Porphyre n° 515 du 04/09/2015
 

S’informer

Actus

Christine Julien*, Thierry Pennable**

Les travaux entre la branche officine et des représentants des préparateurs hospitaliers pour rénover le diplôme continuent. De son côté, le ministère de la Santé reste ouvert à d’autres propositions sans se figer sur un BTS. Bien que toujours très motivés, les professionnels demeurent sceptiques.


Les vacances ont ralenti le rythme des travaux, mais la motivation de la profession n’a pas molli. Depuis l’année dernière, les représentants de la branche officine et des préparateurs hospitaliers travaillent de concert à la rénovation du diplôme de préparateur en pharmacie. Comme nous vous l’annoncions en avril 2014 (Porphyre n° 501), le ministère de la Santé a incité les instances professionnelles à réfléchir à ce que pourrait être la formation du préparateur de demain. La Direction générale de l’offre de soins (DGOS), en charge de ces questions au ministère de la Santé, ne semble plus « bloquée » sur le choix d’un BTS. De là à dire qu’un diplôme d’État relevant du seul ministère de la Santé avec deux ans de tronc commun pour tous les préparateurs, suivis d’une année de spécialisation ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Abonnez-vous à porphyre, la revue des préparateurs en pharmacie.


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...