Porphyre n° 515 du 04/09/2015
 

SANTÉ PUBLIQUE

S’informer

Actus

Thierry Pennable


La chaleur estivale n’a pas incité le Conseil constitutionnel à plus d’indulgence envers ceux qui voulaient libérer la communication sur le petit rosé bien frais. Par sa décision du 5 août, le Conseil a désapprouvé le volet santé de la loi dite « loi Macron », pourtant promulguée après le dernier vote des députés à l’Assemblée nationale. Ce volet prévoyait d’assouplir la « loi Évin » du 10 janvier 1991 relative à la lutte contre le tabagisme et l’alcoolisme encadrant strictement la publicité sur les boissons alcoolisées notamment. Les associations d’addictologie ont accueilli cette décision avec satisfaction après le tollé suscité par le nouveau texte. La ministre de la Santé, Marisol Touraine, s’était également insurgée contre ce « coup dur porté à la santé publique », déplorant que « la loi Macron serve à détricoter la loi Évin ». Ô rage ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Abonnez-vous à porphyre, la revue des préparateurs en pharmacie.


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...