Porphyre n° 515 du 04/09/2015
 

SÉCURITÉ SOCIALE

S’informer

Actus

Anne-Lise Favier


Le sort du système de santé minier, pharmacies comprises, occupe les discussions des gouvernements successifs depuis plusieurs années. Le 1er juillet dernier, la Caisse autonome nationale de Sécurité sociale dans les mines (CANSSM) a passé la main à la Caisse nationale d’assurance maladie des travailleurs salariés (CNAMTS) afin de garantir la prise en charge de la santé de ses affiliés, conséquence de la signature, un an auparavant, d’une convention d’objectifs et de gestion (COG) entre l’organisme qui gère la santé des mineurs et l’État.Progressivement ouvert au régime général, à l’exception de presque toutes les pharmacies, ce système de santé unique en France souffre de couvrir les besoins d’une population qui vieillit et disparaît peu à peu. En 2011, Xavier Bertrand, alors ministre du Travail, avait annoncé son arrêt pour la fin ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Abonnez-vous à porphyre, la revue des préparateurs en pharmacie.


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...