Porphyre n° 515 du 04/09/2015
 

SAVOIR

Le point sur…

Nathalie Belin

Ce trouble vasomoteur des extrémités se révèle gênant mais bénin. Primaire, le phénomène de Raynaud s’appelle maladie ; secondaire, il se nomme syndrome. Dans ce cas, la recherche étiologique est indispensable pour la prise en charge.


Qu’est-ce que c’est ?• Le phénomène de Raynaud est un trouble vasomoteur caractérisé par une ischémie (voir Lexique) paroxystique – c’est-à-dire brutale mais transitoire – des extrémités. C’est un acrosyndrome – qui signifie « atteinte des extrémités » – vasculaire paroxystique. Lié à un vaso-spasme des artérioles, le plus souvent déclenché par le froid, il touche essentiellement les doigts. • La fréquence est élevée en France : 16,8 % de la population générale. Elle serait de 6 à 20 % chez la femme et de 3 à 12,5 % chez l’homme.Maladie ou syndrome ? Le phénomène de Raynaud primaire, appelé maladie de Raynaud, se distingue des phénomènes de Raynaud secondaires, appelés syndromes de Raynaud, plus rares et plus sévères. Maladie de RaynaudForme la plus fréquente, avec 80 % des cas, elle touche le plus souvent les femmes. Les crises, bilatérales et symétriques, débutent classiquement avant 30/40 ans et ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Abonnez-vous à porphyre, la revue des préparateurs en pharmacie.


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...