Porphyre n° 515 du 04/09/2015
 

Édito

Christine Julien


Bientôt l’automne. Les nouveaux élèves de BP ont préparé cartable et crayons. Nous espérons que tous trouveront un maître d’apprentissage ou un contrat pro car, par les temps qui courent, certains ont du mal à dénicher une officine pour les accueillir. D’après notre enquête (lire p. 20), les raisons sont multiples avec, entre autres, un apprentissage trop cher payé. Du moins pour le moment, car l’idée d’une revalorisation à la baisse de la rémunération des apprentis fait son chemin chez les représentants de la branche officine. Avec, en contrepartie, une augmentation du salaire de départ du diplômé qui aurait le double avantage de gonfler le porte-monnaie des préparateurs et de marquer une plus grande différence entre la formation, l’apprentissage et la prise de fonction après le diplôme. Un BP dont la ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Abonnez-vous à porphyre, la revue des préparateurs en pharmacie.


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...