Porphyre n° 513 du 03/06/2015
 

EXERCER

les mots pour…

Thierry Pennable

Promouvoir le programme de dépistage du cancer colorectal. Parce que les taux de dépistage restent insuffisants et que les officinaux peuvent contribuer à les améliorer.


C’est quoi ce dépistage ? Le dépistage du cancer colorectal consiste à repérer des cancers débutants avant l’apparition de symptômes ou de polypes précancéreux avant qu’ils n’évoluent en cancer. En fonction du risque individuel, le médecin proposera un test avec prélèvement de selles ou une coloscopie. Ce test (voir plus loin) est uniquement disponible au cabinet du généraliste.Pourquoi s’en mêler ? Les chiffres sont mauvais • Le taux de participation est faible. En France, sur 18,4 millions de personnes âgées de 50 à 74 ans, seulement 5 millions environ ont réalisé un test entre le 1er janvier 2013 et le 31 décembre 2014. Le taux de participation de 29,8 % reste inférieur à l’objectif européen minimal acceptable de 45 %, et loin derrière le taux escompté de 65 %. Participer à augmenter ce taux est souhaitable et possible. • C’est un cancer meurtrier. ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Abonnez-vous à porphyre, la revue des préparateurs en pharmacie.


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...