Porphyre n° 513 du 03/06/2015
 

CANCER COLORECTAL

S’informer

Actus

Thierry Pennable

Depuis 2009, le cancer colorectal fait l’objet d’un programme de dépistage. 2015 est marquée par l’arrivée d’un test immunologique plus simple et plus performant, disponible depuis avril chez les généralistes. Les pharmaciens, eux, ne sont toujours pas impliqués…


« Les pharmaciens sont exclus du dépistage du cancer colorectal, s’insurge Gilles Bonnefond, président de l’Union des syndicats de pharmaciens d’officine (USPO). C’est une erreur de se passer des compétences d’un réseau pharmaceutique et de laisser 70 % des personnes concernées échapper au test ». Sachant que le taux de participation de 29,8 % observé entre le 1er janvier 2013 et le 31 décembre 2014 reste bien en deçà de l’objectif européen minimal acceptable de 45 % de participation, et surtout du taux souhaitable de 65 %(1). « Une expérimentation menée dans le Finistère montre d’ailleurs que la participation des officines peut améliorer la réussite de ce programme ». Effectivement, cette expérimentation(2), qui impliquait les pharmaciens dans la distribution de l’ancien test Hémocult II par dérogation obtenue auprès de l’Institut national du cancer (Inca), a conclu que « l’implication précoce des ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Abonnez-vous à porphyre, la revue des préparateurs en pharmacie.


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...